Association pour la défense des chiens et des chats de race


    Eure-et-Loir : 224 chiens maltraités confisqués à leur éleveur

    Partagez
    avatar
    beauce07
    Admin

    Messages : 1169
    Date d'inscription : 22/05/2009
    Age : 60
    Localisation : ardèche

    Eure-et-Loir : 224 chiens maltraités confisqués à leur éleveur

    Message par beauce07 le Mar 1 Mar 2011 - 13:58

    Une saisie massive de chiens de race a eu lieu, lundi, dans un élevage canin de Tremblay-les-Villages. Alertée par la SPA, la gendarmerie a mis la main sur 224 animaux victimes de maltraitance.
    « C'est un élevage d'animaux dans des conditions de soins non conformes. » C'est ainsi que les gendarmes ont qualifié l'activité des éleveurs de la Croix Saint-Jacques, route de Landouville, à Tremblay-les-Villages, commune d'Eure-et-Loir située à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Chartres.

    Une impression sordide confirmée, le lundi 21 février, à 7 heures du matin, quand la brigade de Châteauneuf-en-Thymerais et le service vétérinaire se sont rendus sur les lieux.

    À l'intérieur de cette ancienne porcherie délabrée, dont on est bien loin d'imaginer qu'elle est toujours en activité, un nombre impressionnant d'animaux emprisonnés dans des box minuscules. État sanitaire déplorable, pas de chauffage, pas de lumière : un bien curieux endroit pour élever des bichons maltais, shih-tzus et autres petits croisés, et en faire des chiens de compagnie.

    Au total, 224 chiens de race, dont 12 chiennes avec leurs chiots parfois âgés d'une semaine, y sont détenus dans des conditions déplorables. Cataractes contractées pour cause de détention dans l'obscurité, gale des oreilles et dermites dues aux puces, ongles non taillés rentrant dans les coussinets, animaux jamais sortis de leurs box et ayant peur de l'homme, épaisses bourres de poils sur tout le corps... Sous l'oeil de la société protectrice des animaux (SPA), les canidés ont immédiatement été enlevés à leurs propriétaires.

    Examinés et soignés par un vétérinaire, les chiens ont ensuite été confiés à un chenil d'Ille-et-Vilaine.

    Connus de la justice

    Les éleveurs, eux, sont dans le collimateur de la justice et des services de la SPA depuis six ans. Déjà condamnés en mai 2005 pour mauvais traitements sur animaux, la SPA a une nouvelle fois porté plainte contre eux en avril 2008, pour les mêmes faits.

    Mais l'enquête des services vétérinaires prend du temps - et le parquet attend les conclusions avant d'aller plus avant. C'est finalement, en janvier 2011, l'aide du nouveau propriétaire de la Croix Saint-Jacques - rachetée entre temps, et que les éleveurs semblent occuper illégalement -, qui va permettre à la SPA de visiter la totalité de l'élevage.

    Les nouvelles preuves rassemblées ont relancé le dossier. La cellule anti-trafic des animaux parle de chiens « qui ont pu être sortis d'un enfer », souffrant « de problèmes de comportements significatifs » et d'une absence totale « de manipulation, pourtant essentielle à leur bien-être ».

    Joints par téléphone, les propriétaires mis en cause n'ont pas souhaité s'exprimer publiquement, considérant que ce qu'ils vivaient « était déjà assez dur comme ça ». Ils ont été convoqués au tribunal pour le 6 avril. On y verra alors peut-être plus clair sur les circonstances qui les ont menés à de tels comportements.
    Jérôme Perrot


    http://www.larep.com/une-23595.html

    leur site internet:
    http://www.elevagedelacroixsaintjacques.com/noschiots.html

    un grand merci à la cellule anti trafic de la SPA!!


    _________________



      La date/heure actuelle est Sam 17 Nov 2018 - 7:28